Conseil départemental de la Dordogne

GO
A A A
Vous êtes ici : Servir les citoyens  |  Culture & sport  |  Périgord occitan  |  Apprendre l’occitan  |  La graphie de l'occitan
page précédente

La graphie de l'occitan

page suivante

L'écriture occitane normée déjà au moyen-âge a connu bien des transformations jusqu'à nos jours. Du XVI° au XIX° siècle chacun va l'adapter suivant ses envies et sa variation. C'est l'époque des écritures « patoisantes » qui ont la seule logique de leurs auteurs. Au milieu du XIX° siècle, la normalisation de la langue écrite est en marche.

 

Le provençal Honorat, suivi plus tard du limousin Roux et du Languedocien Perbosc fondent une graphie occitane qui puise sa légitimité et son originalité dans celle des troubadours, la graphie que l’on nommera ensuite classique. Le félibre Roumanille, qui l'avait d'abord reconnue lui préfère ensuite la graphie française qu'il réussit à imposer à une grande partie du mouvement félibrige sous le nom d'écriture mistralienne. Au XX° siècle la graphie dite classique va être encore améliorée par des linguistes comme Ronchat ou Alibert pour devenir une graphie réellement pan-occitane.


Aujourd'hui ces deux formes graphiques existent. La graphie mistralienne est essentiellement employée en Provence, en concurrence avec la graphie classique. Le reste de l'espace linguistique occitan a choisi de s'exprimer dans cette dernière pour des raisons pratique et afin de conforter l'intercompréhension. Seule une minorité d’écrivains gascons et provençaux s’en tiennent encore à des orthographes locales, ces schismes favorisant l’émiettement des dialectes et l’éclatement de la communauté occitane comme de sa littérature. Elles empêchent une visibilité des pouvoirs publics ainsi qu’une politique volontariste pour la sauvegarde et la pérennité de la langue occitane dans sa diversité.


Le grand intérêt de l’occitan classique est qu’il permet en même temps d’être compris de tous, tout en ménageant une liberté d’adaptation suivant les prononciations locales. Ainsi le mot école s’écrit escòla de Nice à Bordeaux, mais rien qu’en Périgord il peut avoir trois prononciations différentes « èicòlo / escòlo/ ercòlo » sans que cela gêne l’intercompréhension entre les lecteurs.  Il existe quelques rares exceptions où le même mot peut prendre deux sens suivant sa prononciation. Le verbe esperar en est un exemple. En variation limousine, prononcé « èïpéra » il signifie attendre, prononcé « èspéra » il signifie espérer, et le sens et la façon de prononcer s’entendent suivant le contexte.
Mais si la graphie classique se veut la plus logique possible, elle demande de passer comme dans le cas de toutes les langues par une phase d’acquisition. Même un locuteur naturel qui souhaiterait apprendre la lecture aura besoin d’être guidé, au moins au début, afin d’assimiler rapidement le rapport graphème-phonème.

 


Prononciation du nord occitan

Les voyelles a,è,i,u se prononcent comme en français.
e et é se prononcent "é"
o se prononce "ou"
ò se prononce "o"
• à la fin d'un mot, a se dit le plus souvent "o"
á se prononce "o" , "è" ou "é" selon les endroits.
à se prononce "a"

Les consonnes se prononcent comme en français sauf
lh qui se prononce "ly" ou "y" [Graulhet = Graoulyét]
nh qui se prononce "gn" [canha = cagno]
v se prononce le plus souvent "v" au nord du Périgord et "b" au sud 
ch qui se prononce "s" fermé  [‘chaptar = sota ]
ge,gi et ja,jo,ju qui se prononcent "z" au nord et "dj" ou "ts" au sud [jau = « zaw » ] / [jove = djoubé ou tsoubé]
ss se prononce "ch" fermé [saussiça = chawchicho ]
es de début se prononce en limousin généralement "éï".

Toutes les voyelles se prononcent, diphtongues, triphtongues.
Pour ceux qui connaissent la langue parlée, lisez les textes à voix haute et vous verrez que cela viendra vite.
 

 

Mission à la langue et à la culture occitanes Direction Générale Adjointe de la Culture, de l'Education et des Sports courrier à adresser : 2 rue Paul-Louis Courier - CS 11200
24019 Perigueux Cedex
nous écrire
Mission Langue et Culture occitanes Direction Générale Adjointe de la Culture, de l'Education et des Sports Bureaux situés : Espace Culturel François Mitterrand - 2 place Hoche
24000 Périgueux
Tél.  05.53.02.01.48 nous écrire

© 2011 Conseil départemental de la Dordogne.
Tous droits réservés.