Conseil départemental de la Dordogne

GO
A A A
page précédente

NOURRIR AU FRONT : LE RAVITAILLEMENT ET L’ALIMENTATION DES SOLDATS PENDANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

page suivante

Jeudi 11 octobre 2018 à 18h

Par Nicolas-Jean Brehon, commissaire de l’exposition actuellement présentée aux Archives, conseiller honoraire du sénat.

 

Comment nourrir le gargantua militaire? Le défi logistique est considérable. Les Allemands sont mieux préparés, plus organisés et réquisitionnent tout. Les Français tardent un peu (ils seront les derniers à être dotés de cuisines roulantes par exemple), mais s'améliorent et améliorent l'ordinaire. Les rations de vin augmentent chaque année, le commandement travaillera sur les repas de l'arrière après les mutineries de 1917. Il faut tenir. « La victoire appartiendra à celui qui tiendra un quart d'heure de plus que l'autre ».  Et pour tenir, il faut manger. Mais surtout, les poilus recevront les colis des familles, une base idéale pour un personnage crucial et typiquement français : le popotier. Cette conférence rend aussi hommage aux cuisiniers, soldats méconnus.

 

Cette conférence aura lieu au Centre départemental de la Communication – 1 cours Saint-Georges – Périgueux

 

Entrée libre et gratuite

 


© 2011 Conseil départemental de la Dordogne.
Tous droits réservés.