Conseil départemental de la Dordogne

GO
A A A
Vous êtes ici : Servir les citoyens  |  Economie  |  Développement durable  |  La charte 0 pesticide  |  Comment atteindre le 0 pesticide ?
page précédente

Comment atteindre le 0 pesticide ?

page suivante

Pour amener les communes et EPCI à réduire leur utilisation de pesticides, un programme départemental a été mis en place, en 2011.
Il s'articule autour de 5 thèmes :
- connaissance et respect de la règlementation en matière d'utlisation des pesticides,
- plan de désherbage,
- méthodes alternatives,
- gestion différenciée,
et une plus grande tolérance vis-à-vis de la végétation spontanée.

Le 0 pesticide passe d'abord par la connaissance de la règlementation en matière de leur utilisation


La réduction de l'impact des pesticides sur l'homme et l'environnement est un objectif majeur de l'action du gouvernement. D'ailleurs, un des engagements phare du Grenelle Environnement est la réduction de 50% sous 10 ans de l'usage des pesticides.
Les conséquences potentielles pour l'homme et l'environnement de l'utilisation des produits phytopharmaceutiques dans les zones non agricoles représentent donc aujourd'hui un enjeu de société majeur. D'autant plus que les collectivités, même si elles ne représentent que 5% de la consommation de pesticides utilisés en France, sont responsables de 30% de la pollution.

Arrêté du 12/09/2006
Arrêté du 27/06/2011
Plan Ecophyto 2018

 

Un plan de désherbage pour améliorer les pratiques de désherbage et se mettre en conformité vis-à-vis de la règlementation


Pour permettre l'évolution des pratiques de désherbage, le Pôle Paysage et Espaces Verts aide et encourage les communes à réaliser leur "propre" plan de désherbage.
Le plan de désherbage a pour principal objectif  la préservation des ressources en eau, c'est en quelque sorte un document "diagnostic" qui  permet :

  • d'identifier les zones à désherber en fonction du risque de transfert des pesticides vers les eaux superficielles et ou souterraines,
  • et d'adapter les méthodes de désherbage en fonction du niveau de risque de pollution.

L'enjeu est de permettre aux communes de mieux utiliser les produits phytosanitaires et de réduire les quantités appliquées.
 

Le plan de désherbage doit être évolutif : il doit contribuer à amener l'ensemble de l'équipe communale - élus et agents applicateurs - à modifier leurs pratiques, à ne plus désherber systhématiquement chimiquement, à se fixer des objectifs,... en prenant en compte l'évolution des nouvelles techniques de désherbage.

Des méthodes alternatives pour diminuer l'usage des pesticides


Le Pôle Paysage et Espaces Verts utilise et développe depuis plusieurs années des techniques alternatives aux produits chimiques. Fort de son expérience, la Charte est aussi le moyen de communiquer sur ces techniques et de les élargir à l'ensemble du territoire.


1/ Techniques préventives pour limiter la levée des adventices :

  • Prévoir des aménagements limitant le développement des adventices et faciles d'entretien (sans bordures ni interstices,...), 
  • Choisir des végétaux adaptés aux conditions pédoclimatiques, 
  • Pailler,
  • Enherber les espaces : cimetières, trottoirs,... 
  • Fleurir le long des murs,
  • Développer les prairies fleuries,
  • Utiliser les plantes couvre-sol,...

2/ Techniques curatives pour lutter contre les plantes indésirables déjà installées :     


  • Désherbage manuel,
  • Désherbage mécanique,
  • Désherbage thermique,



   

Des actions expérimentales sont égalerment mises en place (enherbement de cimetières, recours aux nouvelles techniques ; paillis "dernière génération" issues de ressources renouvelables, matériels alternatifs ; brosse mécanique adaptable sur débroussailleuse,...) .
.
 

Une gestion différenciée pour "entrenir autant que nécessaire mais aussi peu que possible"...


Face à la diversification des espaces à gérer par le Département, le Pôle Paysage et Espaces Verts applique depuis des années les principes de gestion différenciée pour l'entretien de ces dépendances vertes.
Il s'agit d'un entretien adapté à chaque espace selon sa vocation et son utilisation. 
La  mise en place de ces principes de gestion passe par la classification des espaces (des principes développés lors de la formation destinée aux agents et techniciens des communes signataires de la Charte 0 pesticide). L'application de ces principes est indispensable pour atteindre le 0 pesticide.

Exemple : le "Parc François Mitterand" (photo ci-dessous) dont l'entretien diffère des Espaces naturels (exemple de la Jemaye) 

- Entretien intensif / Entretien extensif
 

  
 







  • Prairie fleurie

© 2011 Conseil départemental de la Dordogne.
Tous droits réservés.