Conseil départemental de la Dordogne

GO
A A A
Vous êtes ici : Servir les citoyens
page précédente

Première vague de contractualisation de la Stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance - La Dordogne retenue

page suivante

Le Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé a dévoilé ce matin la liste des Départements qui participeront à la première vague de contractualisation de la Stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance.


La Dordogne fait partie des 30 Départements retenus parmi les 62 candidatures. Le Conseil départemental y voit le fruit d’un engagement fort, depuis plusieurs années, en faveur de la protection de l’enfance et issu de la volonté de transparence affichée par la majorité départementale.


Si la Dordogne est le département le plus âgé de la Nouvelle Aquitaine après la Creuse, la Protection de l'Enfance y tient néanmoins une place incontournable, obligatoire, mais aussi choisie. Dans un département où les 0-19 ans diminuent en nombre, le doublement des placements en 10 ans, majoritairement sur décision judiciaire interroge. Cette interrogation est d'autant plus forte que les outils et mesures de prévention ont eux aussi été multipliés par deux depuis 2008. Ce sont près de 1300 jeunes qui sont aujourd’hui placés sous la responsabilité du Président du Conseil départemental.


Par cette candidature, le Département de la Dordogne a souhaité confirmer son engagement en faveur de la Protection de l'Enfance au travers d'une contractualisation avec l'État dans le cadre de la stratégie nationale. Les priorités et axes d'actions définis par le Ministère convergent avec celles du schéma départemental ; certaines actions, comme les contrats jeunes majeurs, l'entretien à 17 ans, les bilans de santé en école maternelle ou la diversification des hébergements et prises en charge sont d’ailleurs déjà en place.
La sélection de la Dordogne permet ainsi de confirmer que les missions de protection de l'enfance dans notre département sont mises en oeuvre de façon vivante, structurée et engagée. Cet appui complémentaire constitue également la réaffirmation d'un soutien aux acteurs de la Protection de l'Enfance.


Le contrat à venir d’ici le 1er juillet 2020 poursuivra l’objectif de déployer à court terme les projets proposés dans le cadre de la contractualisation :

  • accélérer le virage de la prévention en matière de protection de l’enfance,
  • sécuriser les parcours des enfants protégés et prévenir les ruptures ;
  • donner aux enfants protégés les moyens d’agir et garantir leurs droits ;
  • préparer l’avenir et sécuriser la vie d’adulte des enfants protégés.

 

L’Etat s’engage, à travers ce plan, à hauteur de 80 millions d’euros pour accompagner les 30 premiers départements signataires dans la mise en oeuvre d’actions concrètes en faveur de ces jeunes qui leur sont confiés et qui mobilisent des crédits en forte augmentation depuis dix ans.

 

Liste des 30 départements sélectionnés :
Aisne, Allier, Alpes-de-Haute-Provence, Ardennes, Cher, Corse, Creuse, Dordogne, Eure, Gard, Ille-et-Vilaine, Loir-et-Cher, Loire-Atlantique, Mayenne, Meurthe et Moselle, Meuse, Moselle, Nord, Pas-de-Calais, Puy-de-Dôme, Pyrénées- Atlantiques, Haut-Rhin, Saône-et-Loire, Seine-et-Marne, Deux Sèvres, Somme, Tarn-et-Garonne, Val-d'Oise, Guyane, La Réunion.

 

 


© 2011 Conseil départemental de la Dordogne.
Tous droits réservés.